Le meilleur des déclarations de nos amis les footeux...

Publié le par Alain

 

 

Les cahiers du football, magazine de foot et d'eau fraîche et site inernet aux brèves humoristiques, s'est amusé à classer les différentes déclarations de ces derniers mois de nos amis les footeux.

Le premier prix est attribué à Abdelsam Ouaddou, le défenseur rennais, qui a declaré à un journaliste de Canal + : "Il faut pas bruler la peau de l'ours avant de l'avoir vendue".

Le Top "Bien-être lyonnais"

1. Jean-Michel Aulas (olweb.fr) : "C'est un résultat qui est très bon !"
2. Jérémy Berthod (olweb.fr) : "Etre leader c'est bien".
3. Sidney Govou (olweb.fr) : "On est premier, c'est toujours bon à prendre".

Le podium du trophée "Mime Marceau"

1. Cyril Jeunechamp (Ouest-France) : "J'ai l'impression que l'on essaye de jouer avant d'avoir récupéré le ballon".
2. Mario Yepes (F365) "L'équipe a le contrôle du match, pas du ballon".
3. Joël Müller (AFP) : "On manque encore de vivacité gestuelle".

Le Top "Enfonçage de Rennais"

1. Pablo Correa (L'Équipe) : "Leur niveau ne m'a pas surpris".
2. Frédéric Biancalani (L'Équipe) : "Ils nous ont facilité la tâche".
3. Laszlo Bölöni (L'Équipe) : "On a vu toutes les faiblesses de mon groupe".

Le Top "Poètes d'aujourd'hui"

1. Dominique Bijotat (L'Équipe) : "Sochaux compte un déficit de points, mais pas de cour et d'enthousiasme".
2. Élie Baup (L'Équipe) : "Bien défendre est un état d'esprit".
3. Pape Diouf (AFP) : "Le classement, à mes yeux, est anecdotique".

La menace fantôme

Philippe Doucet (C+) : "On note la feinte subtile de Boskovic". C'est effectivement quand il ne touche pas le ballon qu'il est le meilleur.

Le profil du poste (1)

"Luyindula : (.) ses coéquipiers ne savent pas encore bien l'utiliser" (L'Équipe). Mais dans très peu de temps, ils auront appris à s'en servir comme bouc émissaire.

Le profil du poste (2)

Robert Louis-Dreyfus (om.net) : "Il faudrait avoir les poches très profondes pour espérer acquérir le club". Et les avoir percées pour le garder.

Le businessman-né

Robert Louis-Dreyfus (om.net) "Lorsque Didier Drogba a été vendu, les comptes étaient à l'équilibre. Le problème est que, dans la foulée, le poids de la masse salariale est passé de 55 à 85%". Ça n'aurait pas été plus malin de renégocier les contrats avant la vente?

Le président qui ne prend pas de risques

Pape Diouf (om.net): "L'arrivée de César ne sera pas forcément le dernier mouvement, mais il se peut aussi que ce soit le dernier".

Le football d'art et d'essai

Guy Lacombe (AFP) : "Ce 0-0 (Monaco Lens) était intéressant pour un entraîneur, c'était peut-être moins vrai pour un spectateur..."

La minute Blondeau

Rafik Saifi (F365) : "On sait qu'au Vélodrome, on peut faire un résultat comme on peut prendre une claque".

Le chômage technique

Pedro Pauleta (AFP) : "Cette équipe manque encore d'activité".

L'équipe de Mickeys

Cyril Jeunechamp (Ouest-France) : "Nos adversaires centrent et marquent comme à la parade".

Le rappeur qui sait rimer

Rafik Saifi (F365) : "Il nous demande d'être présent mentalement, d'être vigilant, de rester en place et de jouer les coups à cent pour cent".

Le bluff peu crédible

Toifilou Maoulida : "À Monaco, on critique les recrues. Mais si samedi soir je marque deux buts sur deux passes décisives de Sorlin, vous direz quoi?" Qu'on a un peu trop forcé sur la bibine.

Les progrès auxerrois

Benoît Cheyrou (L'Équipe) : "On n'a pas été ridicules".

L'analyse technique distanciée

Jean Fernandez (La Provence) : "J'ai quelque part l'impression que le sort s'acharne sur nous". C'est comme ça que tu appelles Courbis?

Le royaume des aveugles

Serge Le Dizet (fcnantes.com): "Ne pas voir que le résultat". Ne pas voir le match du tout aurait été encore mieux.

Le gardien télépathe

Cédric Carrasso (La Provence) : "Malheureusement, parfois, certains ont des idées bizarres". Comme d'essayer de te marquer un but, par exemple.

L'occasion ratée du mercato

Jean Fernandez (La Provence) : "Avec André Luis, nous avons encaissé trois buts à Rennes". Et maintenant, c'est trop tard pour leur prêter.


L'audit des ressources humaines

Charles Itandje (L'Équipe) : "Quand Kapo et Sorlin approchent du but sans frapper, c'est un signe". Le signe que Monaco a raté son recrutement?

Le conseil en ressources humaines

Abdès Ouaddou (Ouest-France) : "Samedi, j'ai dit au coach que la seule chose qu'il n'a pas essayée pour l'instant, c'est de me sortir".

Le comparatif

Mario Yepes (F365) : "Nous savons que ce championnat sera long et difficile". Contrairement au précédent qui avait été une vraie promenade de santé.

L'entraîneur déçu de la victoire

Frédéric Antonetti (psg.fr) : "Le match nul aurait été mérité".

L'entraîneur qui redouble

Serge le Dizet (AFP) : "C'est un Championnat qui s'annonce fou-fou". Ça nous semble douteux-douteux.

L'entraîneur qui a gagné au Loto Foot

Laszlo Bölöni (AFP) : "J'avais prévu l'enfer et je ne me suis pas trompé".

L'acuponcteur sadique

Pablo Correa (L'Équipe) : "On connaissait leurs points faibles, on a insisté dessus".

La recrue encore en formation

Lorik Cana (La Provence) : "Le penalty me paraît sévère, mais on n'avait qu'à tuer le match avant". T'as rien compris, toi: tout est de la faute de l'arbitre à Marseille, en fait.

Le président débutant

Rudi Roussillon (AFP) : "Je tiens à signaler que le Real est un grand club et s'est comporté comme tel, il a été très, très bien". En fait, l'équipe qui joue en grenat et qui est venue bétonner à la Beaujoire, c'est le FC Metz.

Publié dans Le monde des mots

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article